image en tete

image en tete

25 décembre 2015

L'appel


L’absinthe absorbe ton absence.
Où es-tu mon amour absolu ?
T’égares tu dans d’absurdes abysses ?
Pries-tu un nouveau dieu sous l’abside ?
Viens absoudre mes péchés solitaires
Équilibrer mes pensées abstraites.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire